En 2020, SD Worx, l'un des principaux prestataires européens de services RH et de payroll, a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 743,3 millions d'euros (-3,2 % par rapport à 2019) et un EBITDA normalisé de 77,3 millions d'euros (+15,3 % par rapport à 2019). L'EBITDA normalisé comprend des investissements dans la transformation numérique pour un montant de 11,8 millions d'euros.

« SD Worx People Solutions, notre segment traditionnel Payroll & RH, a obtenu des résultats positifs dans l'ensemble », déclare Filip Dierckx, Président du Conseil d'administration de SD Worx. « Nous avons conclu des accords importants avec les clients, ce qui entraîne des revenus récurrents et un EBITDA normalisé qui évolue bien. Nous continuons à investir dans une offre encore plus vaste afin de répondre aux demandes de nos clients. SD Worx Staffing & Career Solutions, notre segment spécialisé dans le staffing et le flexi-travail, a subi l'incidence négative de la crise du coronavirus. L'évolution de notre chiffre d’affaires s'est constamment redressée au cours du second semestre de l'année et nous sommes convaincus que le segment du travail flexible reprendra de la vigueur dès que l'économie se sera complètement remise de la pandémie de Covid-19. »

 

RÉSULTATS PAR SEGMENT

SD Worx People Solutions

Dans le chiffre d'affaires consolidé de 743,3 millions d'euros, SD Worx People Solutions, qui fournit aujourd'hui des services de payroll et en RH à plus de 70.000 clients à travers le monde, a fait passer son chiffre d'affaires de 505,1 millions d'euros en 2019 à 529,3 millions d'euros en 2020 (+4,8 %). Le chiffre d'affaires a augmenté de 2,3 % sur une base organique comparable. Une combinaison de bons résultats commerciaux et de faible taux de résiliation prouve la résilience des revenus, malgré des conditions économiques difficiles. L'EBITDA normalisé hors investissements dans la transformation numérique est passé de 77,6 millions d'euros en 2019 à 85,4 millions d'euros en 2020 (+10,1 %). Des investissements continus dans l'excellence opérationnelle et la numérisation ont entraîné une augmentation des marges bénéficiaires.

« Notre ambition est de devenir l'acteur numéro un en Europe avec une stratégie basée sur l'orientation client et des solutions innovantes pour gérer l'ensemble du cycle de vie des RH », déclare Kobe Verdonck, CEO de SD Worx People Solutions. « L'évolution de la législation à la suite de la crise du coronavirus a provoqué des situations exceptionnelles, une forte hausse des questions des clients et une charge de travail supplémentaire. Je tiens à remercier formellement nos collègues pour leurs efforts extrêmes afin de soutenir nos clients en ces temps difficiles. Nous avons obtenu des résultats positifs, à la fois par une croissance organique et par le biais d'acquisitions. Nous avons accueilli Adessa et Pointlogic dans notre groupe et avons acquis toutes les parts de GlobePayroll. Même sans ces acquisitions, notre chiffre d'affaires et notre EBITDA ont augmenté. Nous élargissons également notre portée géographique : nous avons récemment ouvert un centre des opérations en Pologne et avons maintenant des bureaux dans douze pays. Nous avons également signé un partenariat régional en janvier avec ADAM HCM afin de fournir des services aux clients au Mexique, en Amérique centrale, en Amérique du Sud et dans les Caraïbes. Par conséquent, nous servons désormais nos clients dans 150 pays à travers le monde. »

SD Worx Staffing & Career Solutions

SD Worx Staffing & Career Solutions se concentre sur le marché du flexi-travail et fournit des services liés au travail temporaire, au détachement, au recrutement et à la sélection, à l'accompagnement de carrière, au reclassement professionnel et au payroll spécifique pour les intérimaires. Ce segment a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 216,8 millions d'euros (-18 % par rapport à 2019) et un EBITDA normalisé de 5,0 millions d'euros (-40 % par rapport à 2019). L'EBITDA, y compris les normalisations, est passé de 3,7 millions d'euros à 3,9 millions d'euros, en raison d'un contrôle rigoureux des coûts.

« La crise du coronavirus a eu un impact négatif sur notre secteur, qui était déjà sous pression », déclare Christophe Petit, CEO de SD Worx Staffing & Career Solutions. « Sur les marchés où nous opérons, nous avons réalisé jusqu'à 17 % d'heures intérimaires en moins par rapport à 2019. Nous avons également été touchés au début de la crise, mais grâce à la résilience, la créativité et la persévérance de nos équipes, nous avons pu limiter l'impact initial. Nous prévoyons que 2021 sera également une année difficile. Dans le même temps, nous constatons que les entreprises montrent un intérêt croissant pour notre capacité à gérer le cycle de vie complet des RH, en combinant les produits et services des différentes entités de notre groupe avec nos propres activités de base. En conséquence, nous augmentons considérablement notre base de clients et nous prévoyons de continuer à le faire cette année. »

 

RÉSULTAT NET CONSOLIDÉ IMPACTÉ PAR DES ÉLÉMENTS NON RÉCURRENTS

Coûts non récurrents

En 2020, des provisions pour pensions supplémentaires ont été comptabilisées selon la méthode du crédit unitaire projeté, dont 9,2 millions d'euros (-8,1 millions d'euros en 2019) résultent d'ajustements non monétaires des hypothèses actuarielles (taux d'actualisation) lors du calcul de l'obligation au titre des prestations définies. En IFRS, l'impact de ces changements sur les hypothèses actuarielles sera consigné dans les autres éléments du résultat global. Veuillez noter que tous les régimes à prestations définies ont été clôturés pour les nouveaux entrants il y a plusieurs années.

Les coûts de restructuration et d'intégration s'élèvent à 4,3 millions d'euros et ont diminué de 4,4 millions d'euros par rapport à 2019, étant donné que les acquisitions Vio et Flexpoint ont ensuite fusionné pour devenir une marque sous l'égide de SD Worx Staffing Solutions, et que SD Worx People Solutions a engagé des coûts de restructuration après la nomination d'une nouvelle équipe de direction, entraînant un changement dans la structure de l'organisation. En 2020, les coûts d'intégration se rapportent principalement à des mesures axées sur la création de synergies entre le segment People Solutions et Staffing Solutions, telles que le partage des bureaux et des unités de support.

Les autres coûts non récurrents concernent principalement les coûts de transaction et les frais de conseil pour les activités M&A du groupe (0,5 million d'euros) et les provisions pour plans d'actions non engagés pour la direction du groupe (2,1 millions d'euros).

Dépréciations, amortissements et pertes de valeur

Des dépréciations sur immobilisations corporelles et incorporelles de 20,2 millions d'euros ont été enregistrées à la fin de l'année 2020 et sont principalement liées aux investissements du groupe dans des logiciels et autres solutions numériques.

Comme pour les principes comptables BE GAAP, le goodwill provenant des regroupements des entreprises sont amortis sur 10 ans. Le total des amortissements de goodwill s'élève à 32,8 millions d'euros en 2020. En IFRS, goodwill ne sera pas amorti, mais sa valeur sera soumis à un test annuel de perte de valeur.

Au cours de l'exercice 2019, une perte de valeur exceptionnelle de goodwill de 13,0 millions d'euros a été enregistrée pour tenir compte de l'évolution de l'environnement de marché dans le secteur Staffing & Career Solutions. En juin 2020, une perte de valeur de 2,2 millions d'euros a été enregistrée dans les états financiers intermédiaires sur l'unité génératrice de trésorerie (UGT) Staffing & Career Solutions en raison d'hypothèses prudentes concernant l'impact de Covid-19 sur le secteur. Fin 2020, l'économie et le secteur de l'intérim ont repris à un rythme plus rapide que prévu. En outre, en raison des amortissements BE GAAP enregistrés sur le goodwill de consolidation au cours du second semestre, la valeur comptable de l'unité génératrice de trésorerie Staffing & Career Solutions a encore diminué pour atteindre une valeur comptable nette encore plus faible. En conséquence, la perte de valeur enregistrée dans les états financiers intermédiaires de juin 2020 a été reprise.

Résultats financiers

Un résultat financier positif de 2,6 millions d'euros a été réalisé en 2020, principalement en raison de la vente d'investissements financiers sous gestion discrétionnaire, ce qui a entraîné un bénéfice réalisé de 6,3 millions d'euros. Les charges financières concernent principalement les frais d'intérêts de l'obligation subordonnée de 80 millions d'euros émise en juin 2019 et de la facilité de crédit renouvelable engagée de 125,0 millions d'euros.

Impôts

Les charges fiscales ont augmenté de 1,4 millions d'euros pour atteindre 10,2 millions d'euros en 2020, principalement en raison d'un résultat imposable plus élevé.

Résultat net

Le résultat net, enregistré à 0,5 millions d'euros, a sensiblement augmenté par rapport à 2019 en raison de l'augmentation susmentionnée du bénéfice d'exploitation, d'une diminution des coûts non récurrents et de pertes de valeur non monétaires sur l'écart d'acquisition.

Le résultat net, hors ajustements actuariels de pension et amortissement de l'écart d'acquisition, est passé de 20,0 millions d'euros en 2019 à 41,2 millions d'euros en 2020.

« Avec une trésorerie de 172,7 millions d'euros au 31 décembre 2020, l'encours des lignes de crédit engagées et un cash-flow d'exploitation croissant par rapport à l'année dernière, SD Worx est prêt à poursuivre sa croissance en 2021 », a déclaré Filip Dierckx, Président du Conseil d'administration de SD Worx.

 

Communiqué par SD Worx


Publié le 01 mars 2021