Le Statec vient de réviser à la hausse ses prévisions d'inflation pour 2021 du fait de la forte augmentation du prix des produits pétroliers. "La prochaine tranche indiciaire tomberait donc vers la fin de 2021", selon l’Institut national de la statistique et des études économiques.

Dans sa dernière publication mensuelle "Conjoncture Flash" de mai, le Statec prévoit désormais un taux d'inflation de 2,0% en 2021 puis de 1,6% en 2022. En cause, "la remontée des prix pétroliers qui gonfle le taux d'inflation au printemps 2021". Ainsi, ce taux atteint 2,1% en avril sur un an "en dépit d'autres prix à la consommation relativement atones (1,0% seulement pour l'inflation sous-jacente)".

Il était d'abord prévu que le prochain index tombe en juin 2022. Puis, à la mi-février, l'échéance avait été avancée à avril 2022. Le prochain index pourrait donc tomber dès la fin de 2021.

Par ailleurs, les analyses du Statec dressent un tableau rassurant de la situation économique, le reflux de l'épidémie de covid-19 en Europe et au Luxembourg étant de "bon augure pour le développement économique au deuxième trimestre et davantage encore sur la deuxième moitié de 2021".

 


Publié le 27 mai 2021