Six membres de la Faculté du Business Science Institute ont mené une étude de décembre 2020 à mars 2021 quant à la crise actuelle, ses conséquences et opportunités, et ont publié leurs conclusions dans un livre blanc.

Le cadre d’enquête a été réalisé via le logiciel Sphinx et s’est déroulé sous le format suivant :

- 530 répondants en ligne dont 260 réponses complètes provenant de managers et spécialistes appartenant aux réseaux des auteurs de l’étude et portant sur :

 –Les images associées à la crise.

 –Le récit de ce qui s’est passé et des propositions pour l’avenir.

 –L’évaluation des impacts.

 

- 3 Focus Group de 1h30 entre 23 personnes recrutées à partir de l’enquête en ligne :

 –La logistique du travail.

 –Les évolutions de l’organisation du travail.

 –La relation du collaborateur à l’entreprise.

 

L’analyse des résultats a ainsi permis de :

Poser des constats :

–L’entreprise a perdu sa place.

–Macro, Meso, Micro, Ego : une remise en cause à tous niveaux.

–Le télétravail, vecteur de résilience ?.

–Des technologies à maîtriser.

–L’entreprise aux prises avec ses paradoxes.

–Les sentiments au travail et La souffrance au travail.

–E-management : pour une sortie de crise.

 

Tirer des leçons :

–Leçon N°1 : Prendre la crise organisationnelle au sérieux.

–Leçon N°2 : Penser le temps, l’espace, la technologie ET la tâche pour être efficace.

–Leçon N°3 : Les paradoxes structurent les dynamiques organisationnelles actuelles.

 

Proposer des recommandations à mettre en œuvre :

–Recommandation n°1 : Prévoir une phase de transition.

–Recommandation n°2 : Structurer un nouveau management du temps et de l’espace de travail.

–Recommandation n°3 : Apprendre à manager les paradoxes dans le travail.

et Demain : Vive le “phygital” (mélange de physique et de digital)  soutenable ?

 

Plus d’infos sur l’étude du Business Science Institute ICI


Publié le 26 juillet 2021