Une récente étude de jobs.lu a sondé les salariés luxembourgeois sur leur envie de revenir au bureau.  Un salarié luxembourgeois sur cinq déclare que les relations avec son manager se sont détériorées depuis l’apparition du Covid.  Dans le contexte actuel, les collaborateurs attendent davantage de soutien de l’équipe encadrante et une communication plus régulière.

Au deuxième trimestre 2021, jobs.lu a mené une enquête auprès des salariés et des managers afin de mieux cerner les relations qu’ils entretiennent entre eux et la perception qu’ils ont les uns des autres. Un pan important de cette étude, à laquelle ont répondu près de 470 salariés et responsables d’équipe au Luxembourg, s’est attaché à mieux comprendre l’évolution des relations durant la gestion de la pandémie.

L’enquête a notamment interrogé les salariés sur les perspectives de retour au bureau ainsi que sur la manière dont avaient évolué les relations avec leur manager depuis le début de la crise du Covid-19.

Le retour au bureau : un enjeu crucial

Le retour au bureau, une fois la pandémie derrière nous, est un enjeu crucial pour les organisations. Sondé sur le sujet, un salarié sur trois déclare ne pas être prêt à retourner sur son lieu de travail.

32% des salariés sont globalement satisfaits à l’idée de pouvoir continuer à travailler depuis leur domicile.

Seulement 15% des répondants font part d’une réelle envie de retourner au bureau.

L’importance du soutien du manager

Par ailleurs, un salarié sur cinq déclare que les relations qu’il entretient avec son manager se sont détériorées depuis l’apparition du Covid. 64% d’entre eux affirment que la qualité de la relation n’a pas évolué.

Parmi les causes citées par celles et ceux qui considèrent que les relations se sont détériorées, on trouve un manque de soutien du manager, évoqué par 59,2% des répondants, et une diminution des interactions, par 40%. À l’inverse, ceux qui déclarent que leurs relations se sont améliorées affirment avoir reçu un soutien accru de leur manager (47%) et ont vu les interactions augmenter durant cette période (40%), et ce malgré la distance. 47% d’entre eux se sentent plus productifs dans leur travail.

«Ces résultats révèlent l’importance du rôle du manager et l’évolution de sa position vis-à-vis des équipes dans un contexte de retour au bureau. L'obligation de travailler à domicile, loin du bureau, a souvent donné aux salariés l’impression d’avoir été laissés seuls, abandonnés. L’enquête révèle que 41% des répondants ont le sentiment que leurs efforts dans ce contexte n’ont pas été suffisamment reconnus ou récompensés, explique Arthur Meulman, directeur général de jobs.lu. Maintenir une communication régulière et donner du feed-back aux équipes est déterminant dans un contexte de travail à distance.»

Quelles sont les attentes des salariés à l’égard de leur manager?

Dans la perspective d’un retour au bureau, le manager doit plus que jamais soutenir la collaboration et entretenir une dynamique qui donnera envie à chacun de mieux travailler en équipe. Il doit aussi pouvoir mieux tenir compte des attentes de son équipe à son égard.

Mais, pratiquement, qu’attendent les salariés de leur management ? Selon les résultats de l’étude :

–6 salariés sur 10 attendent qu’il puisse définir clairement ce que l’on attend d’eux.

–La moitié souhaite qu’il puisse l’accompagner dans son développement professionnel à travers la création d’un programme de formation.

–1 collaborateur sur 2 souhaite aussi qu’il puisse fournir des objectifs et des indicateurs de performance clairs.

–4 salariés sur 10 souhaitent que des échanges individuels soient régulièrement organisés.

–1 salarié sur 3 souhaite avoir un feed-back spécifique sur la qualité de son travail.

«Dans un contexte où les acteurs peinent à recruter les bonnes compétences, il est plus que jamais essentiel de tenir compte de ces attentes et de pouvoir adapter la fonction de manager en conséquence, poursuit Arthur Meulman. La formation du management à la communication, à l’accompagnement des équipes, pour permettre à chacun d’atteindre les objectifs fixés, de s’épanouir dans son travail et d’évoluer au cœur de l’entreprise, est un élément déterminant.»

Source : jobs.lu

(photo : jobs.lu)


Publié le 25 février 2022