En mai dernier, le Statec avait révisé à la hausse ses prévisions d’inflation pour 2021 et prévoyait une indexation des salaires avant la fin de l’année. Le 4 août, l’institut national de la statistique a confirmé cette tendance. En 2021, l’inflation devrait se rapprocher de 3%, portée par l’augmentation des prix du pétrole et le « raffermissement » de l’inflation sous-jacente.

Conséquence : le paiement de la prochaine tranche indiciaire « est prévu pour le dernier trimestre de 2021 ».

Au Luxembourg, comme en zone euro, l’inflation a légèrement dépassé les 2% sur les derniers mois et devrait encore accélérer sur le restant de l’année, note le Statec. Un phénomène « transitoire » qui s’explique par le redressement du prix du pétrole vers ses niveaux d’avant-crise.

Dans le scénario central du Statec, le prix de l’or noir marquerait légèrement le pas à l’horizon 2022, ce qui signifie que sa contribution positive à l’inflation s’essoufflerait.

L’inflation sous-jacente passerait au Luxembourg de 1,4% en 2021 à 1,7% en 2022. La levée graduelle des restrictions sanitaires et… la tranche indiciaire prévue pour l’automne (stimulant les prix de certains services) devraient contribuer à ce renforcement.

[L'inflation sous-jacente représente la tendance de long terme de l'évolution du niveau des prix.]

statec_1.PNG


Publié le 05 août 2021